Le cardiofréquencemètre équin

Un CFM avec un kit d'électrodes et son GPS déporté.Un CFM avec un kit d'électrodes et son GPS déporté.

Si les cavaliers d’endurance connaissent bien souvent cet outil indispensable à leur discipline, le cardiofréquencemètre équin est moins employé en saut d’obstacle ou en complet. Il peut pourtant devenir un allié très utile pour le cavalier qui souhaite gérer correctement la progression de son compagnon athlète.

(pour un article détaillé sur la préparation physique du cheval, lisez le résumé du livre « Guide de préparation physique du cheval » sur Thebaine.fr >)

Mesurer la fréquence cardiaque du cheval
De l’utilité du cardiofréquencemètre équin
De ses limites
Variations sur le CFM

Mesurer la fréquence cardiaque du cheval

Un modèle simple de CFM, avec son émetteur et sa montre/afficheur

Un modèle simple de CFM, avec son émetteur et sa montre/afficheur

Le cardiofréquencemètre équin est un outil permettant de mesurer la fréquence cardiaque du cheval en temps réel.

Un cardiofréquencemètre comporte au minimum un émetteur, qui se place au niveau du coeur (à gauche). Cet émetteur envoie le signal a un afficheur – en général une montre.

De l’utilité du cardiofréquencemètre équin

La fréquence cardiaque est un indicateur de la forme physique d’un athlète. Les détails de l’utilisation du CFM n’entre pas dans le cadre de cet article, mais on peut résumer la chose en deux points : le CFM sert à vérifier la qualité de l’entraînement et surveiller les signes de surentraînement.

Surveiller la fréquence cardiaque permet de vérifier la qualité de l’entraînement :

  • Meilleure est la condition physique de l’athlète, et plus sa fréquence cardiaque (FC) est basse. Ainsi, si l’on mesure chaque jour avant le travail la FC d’un cheval à l’entraînement, on doit voir cette FC baisser au fil des mois.
  • Meilleure est sa condition physique, et plus sa FC baisse vite une fois l’entraînement terminé.

La FC aide également à détecter les signes du surentraînement. Ainsi, un cheval athlète ayant soudain une FC élevé au repos est peut-être en surentrainement. Ou encore, une FC qui reste soudain plus élevée que la normale après l’effort, malgré des mois d’entraînement intensif, est probablement aussi un signe de surentraînement. Un autre signe : le cheval dont la FC devient irrégulière pendant l’effort, augmente et redescend sans raison apparente.

Notez que j’y vais à grand renfort de « peut-être », de « possible » et de « probable » : ces indications sont là pour vous donnez une idée de la façon dont le CFM est utilisé, mais elles ne sont pas à prendre au pied de la lettre ! L’entraînement sportif demande un véritable savoir-faire et d’autres facteurs que la fréquence cardiaque entrent en jeu.

De ses limites

Un cavalier focalisé sur le cardio fréquencemètre et sur son objectif du jour risque d’en oublier d’écouter son cheval, ce qui doit être le premier indicateur que quelque chose ne va pas. Même les athlètes humains oublient souvent d’écouter leur propre corps lorsqu’ils ont les yeux rivés sur leur appareil. Alors pensez-donc comme il est facile d’oublier que le coeur que vous monitorez est vivant, quand ce n’est pas le vôtre !

Variations sur le CFM

Le cardiofréquencemètre équin se décline avec différentes options, que nous allons passer en revue.

La mesure de la fréquence cardiaque à l’arrêt

Dans ce type de CFM, l’émetteur est équipé d’une poignée. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il suffit de mettre un peu de gel sur les capteurs (de l’eau fait également l’affaire), et d’appliquer l’émetteur sur le côté gauche du cheval. La fréquence cardiaque est bientôt indiqué sur l’afficheur.

Le CFM embarqué

Le CFM dit « embarqué » est conçu pour mesurer le rythme cardiaque du cheval au cours de son activité. Il est parfois fourni avec un kit d’électrodes que vous glissez sous la selle. Il peut également se présenter sous la forme d’une ceinture fine à placer autour du poitrail du cheval, là où l’on placerait un surfaix. Le CFM embarqué permet de garder un oeil sur la FC durant un travail monté ou attelé. A noté que l’émetteur ne doit pas se trouver trop loin de l’afficheur pour que le signal parvienne à ce dernier.

Un CFM avec un kit d'électrodes et son GPS déporté.

Un CFM avec un kit d’électrodes et son GPS déporté.

CFM embarqué avec GPS

L’intégration d’un GPS permet d’associer le temps à la distance, et ainsi de connaître la vitesse de votre cheval.

Corrigez-moi si je me trompe, mais je ne connais pas de GPS capable de mesurer effectivement la distance parcourue dans une carrière. Autrement dit, ce type de CFM ne sera utile qu’aux adeptes de l’endurance, qui souhaitent connaître la vitesse de leur cheval.

Le GPS peut-être soit intégré soit déporté. Le GPS intégré est en général contenu dans la montre/afficheur. Le GPS déporté est un accessoire supplémentaire à clipser, par exemple, sur ses vêtements.

Transfert de données sur ordinateur

Enfin, une dernière fonctions que l’on peut trouver sur certains modèles de CFM : la possibilité de transférer facilement les données sur votre ordinateur.
En clair, si vous faites l’acquisition d’un modèle tel que Polar Equine Healthcheck, vous devez reporter vous-même la mesure du jour dans un tableau Excel, et vous faites vos propres graphiques pour jauger de l’évolution. Si vous achetez un appareil tel que le Polar RCX5, vous pourrez transférer vos données sur votre ordinateur grâce à une unité de transfert se présentant sous la forme d’une clé USB. Vous gérez alors ces données via le logiciel inclus.

Crédit photos : Polar

Cet article vous a plu ? Laissez-moi votre prénom et votre email pour recevoir tous les nouveaux articles.

Comme vous, je hais les spams : je ne céderai ou vendrai jamais votre adresse. Vous pouvez vous désinscrire n'importe quand.

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

6 commentaires

  1. Alors déjà un grand merci pour tes petits messages très sympathiques !!

    Donc pour les vidéos, hélas, je ne pense jamais à me filmer mais généralement lorsque j’écris le ressentit d’une séance, surtout si elle a été fantastique, mon article parle de lui même 😛

    Et puis, pour le stand, y’a pas mal de gens qui se sont intéressés à notre façon de penser, c’était plutôt agréable 🙂 et sensibiliser les gens étaient notre objectif !! 😀

  2. Super cet article !! J’ai hésité un jour à m’en prendre un, pour l’entrainement aux rallyes des garçons, mais finalement, il faut le porte monnaie !! 😛

    J’ai regardé un peu tout ton blog/site vraiment pas mal !! 😀

  3. Merci à toi 😀

    Un CFM équin embarqué, c’est cher, et y a pas vraiment d’alternatives… Mais pour le heathcheck, j’utilise mon polar FT1 de runneuse sur ma jument sans problème (y a pas la poignée, mais c’est 30€ moins cher !)

  4. Pingback : Utiliser Endomondo.com pour l'équitation | Ekitado

  5. Pingback : 3 utilisations d'un CFM (GPS ou non) pour humain en équitation | Ekitado

  6. Pingback : High-tech et performance : les objets connectés vont-ils améliorer notre équitation ? - Ekitado

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *