{Duel} Protection vs insecticide

Le retour du duel. Après avoir laissé s’affronter la Malle et le Sac de pansage dans un précédent article, nous observons maintenant un combat sans merci entre le masque anti-mouches et l’insecticide.

3, 2, 1…

Le combat

repulsif-vs-flymask_2

MASQUE ANTI-MOUCHES INSECTICIDE
Protège le cheval tant que celui-ci le garde sur la tête Protège le cheval jusqu’à 8 heures au maximum
Peut-être retiré par un cheval un peu coquin Le cheval ne risque pas de s’en débarrasser
Peut être jugé inconfortable par le cheval, et même dangereux s’il ne se décroche pas facilement (chose tout de même rare) Garanti indolore et pas gênant
Permet d’éviter d’asperger son cheval de produits chimiques Contient parfois des produits chimiques, sauf si vous choisissez un produit 100% naturel
Efficace à 100% si le matériel est adapté Deux chevaux peuvent réagir très différemment au même produit : au cavalier d’expérimenter pour découvrir le produit qui convient le mieux à son cheval

Les résultats

MASQUE ANTI-MOUCHES INSECTICIDE
Utilisation
Pour un cheval très embêté par les mouches au quotidien ;
pour un besoin urgence lorsqu’on a pas encore trouvé un produit efficace et bien toléré, ou qu’on est en panne d’insecticide.
Pour le travail, notamment en extérieur dans les forêts qui grouillent de bestioles, l’insecticide évite de rajouter un masque par-dessus le bridon (ou licol)
Critères de choix
A scratchs et relativement solide, pour se détacher facilement sans se trouer Le plus naturel sera le mieux.

Êtes-vous d’accord avec l’issu de ce duel ?

Et vous, qu’utilisez-vous ? Plutôt insecticide ou protection physique ? Un mix des deux ?

 

Crédit photo : Espace gel© et Divoza.com

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

30 commentaires

  1. Moi je bannis le masque anti-mouche, encore et toujours 😛 . En me mettant à la place de mon cheval, je n’aimerais vraiment pas avoir ça sur la tête, devant les yeux toute la journée. Ma foi, s’il y a une invasion importante pourquoi pas, et autre cas exceptionnels, mais je ne serais jamais tranquille de savoir mon cheval avec quelque chose sur la tête au pré. Déjà un licol c’est ma hantise… ^^.

    Donc insecticide pour moi, mais naturel et fait maison, et même si il y a des failles (ça ne peut jamais être à 100% efficace), on s’en accommode et au besoin, je mets un bonnet sur les oreilles ou un frontal à frange pour les balades ponctuellement. Mais déjà ça, ma bourrique apprécie moyen, je crois qu’elle n’est pas très « accessoires » :P.

    Et la parade de Jean-Marc est géniale ! Toujours de bonnes idées ;).

  2. Ah, Kalinka est en mode minimaliste ^^ je suis un peu comme toi je pense, Amaya. Mais tout dépend du contexte. Vu le nombre de mouches sur le nez du cheval dans les photos de Jean-Marc, j’aurais utilisé sans hésiter l’anti-mouche bleu et blanc !

    • Ah mais un frontal, bien sûr, sans hésiter ! C’est le masque qui me freine ;).

  3. Ah oui ? Pourtant le frontal, tu es obligée de mettre un licol, alors que le masque à scratch, il s’enlève trop facilement pour être réellement dangereux pour le cheval à mon avis.

    • Oui mais pas dans l’optique de le laisser au pré ;). Je ne pourrais jamais partir tranquille en sachant mon cheval au pré avec quelque chose sur la tête.

  4. Très interessant le chasse mouche bleu et blanc !!

    J’ai la même chose en cuir noir et marron et ils ont pas de mouche ! Suffit que les franges soient assez étroites et serrées 🙂

    Mais au pré, à part de l’anti-mouche qui dure pas mal de temps, il faudra qu’ils supportent malgré eux leur mouche… les masques, ils en ont eu, ils les perdent tout le temps …. une galère pour les retrouver après ^^

    • Bien entendu il faut que les franges soient assez étroites et serrées, mais c’est une condition non suffisante. J’ai déjà fabriqué et essayé d’autres chasse-mouches avec d’autres couleurs, et la différence est flagrante. De même, j’ai appliqué ce contraste bleu-blanc sur une table dans le jardin où les mouchent aimaient se poser, surtout pendant et après un repas : plus une mouche, même lorsqu’il reste des miettes de pain qu’elles recherchent pourtant avidement.
      En revanche, il est vrai que pour le reste du corps, il faudrait une autre protection. Mais les mouches communes dans ce cas sont secondaires car les chevaux ne les sentent presque pas. Ce sont les mouches plates qui deviennent un vrai problème. Et là, je n’ai pas encore de solution. Mais bon, je vais m’y accoler un de ces jours :-).

  5. Les mouches plates sont indifférentes aux contrastes bleu/blanc qui gênent pourtant les mouches communes, c’est cela ?

    • Les mouches plates vont surtout se loger « là où ça fait mal » : les parties génitales, l’entre-cuisse, l’anus, etc. Elles vont moins vers les yeux car elles cherchent les endroits chauds.
      De fait, un chasse-mouches bleu-blanc sur le front ne les concerne pas, puisque ce n’est pas leur lieu de pose et de ponte.
      Il serait intéressant, pour savoir si elles aussi réagissent au contraste bleu-blanc, de faire une expérience : préparer une boîte transparente, sous le fond de laquelle on dispose des bandes bi-couleur différentes (par exemple : bleu-blanc, puis noir-marron, puis gris-bleu, puis … autant qu’on peut). Observer là où elles se posent. Si une bande bi-couleur n’est jamais choisie, alors on peut supposer que la mouche plate est réfractaire à cette association de couleurs.
      Mais bon, il faut des volontaires pour faire l’expérience 🙂

  6. Décidment cet idée d’article « Duel » est vraiment top !
    Alors moi je prend les deux lol : le masque quand il fait vraiment chaud, mais un bon masque moutonné qui fait pas bobo… Mon cheval le porte très bien et ne cherche pas à l’enlever. Si jamais un jour je remarque qu’il ne le supporte plus, je ne lui mettrai plus !

    J4avais écrit un article la dessus il y a longtemps, qui reprend un peu l’idée de Jean-Marc sur les couleurs : http://soon-a-horse.blogspot.fr/2013/05/les-ptites-betes-qui-enervent.html

    Chouette article !

    • J’oubliais : Naja, ton tableau à double-entrée est vraiment bien. Merci pour ce comparatif accessible d’un coup d’ oeil !

  7. Super comparatif!
    pour le moment pour le mien c’est « pschitt » + frontal à franges, j’ai testé plusieurs masques, mais jusqu’à présent aucun n’a résisté plus de deux jours! Entre roulades et jeux avec les copains, rien à faire!

    • Effectivement, « ml » a raison de considérer la longévité du matériel.
      Le frontal s’abîme non par les franges, mais par les fixations latérales.
      La pluie fragilise le fil (qu’il soit en coton ou synthétique) et le velcro (perte d’accrochage due à l’eau).
      La parade est simple : utiliser des rivets pop au lieu du fil (en veillant à mettre la partie plate du rivet côté cheval), et des boucles de ceinture à la place du velcro.
      Après, s’il s’agit d’un cheval qui fonce tête baissée contre les troncs d’arbres pour jouer au rhinocéros, alors il faut l’amener chez le psy 🙂 .
      Mais bon, c’est quand même rare !

  8. à l’attention de « ml »,
    voici le lien pour l’utilisation des rivets sur les licoles.
    C’est très solide, rapide, propre, et sans danger pour le cheval.
    Cela résiste au temps, au soleil, à la pluie, aux frottements, et n’abîme ni le licole ni le frontal (adieu les coutures) :
    http://lapetitecavale.fr/antimouches/quidame.jpg
    (faire un copié-collé de l’adresse pour avoir l’image).

  9. Moi aussi je trouve ces articles « duels » super sympa! On voit direct les + et les -, c’est une superbe idée!
    Pour ma part, cette année il doit y avoir un miracle car ma ponette est au prés toute la journée (sauf quand il pleut) et je ne mets rien et elle ne se fait pas piqué!!! Sinon ,d’habitude je suis plutôt « insecticides » car le masque, c’est même pas la peine: déjà un bonnet elle le fout en l’air en 30 secondes…alors le masque, je préfère même pas imaginer où il va atterrir!!! Après, il y a les copeaux d’ail qui ont l’air de bien marché (un ami utilise ca tous les ans et en ait plutôt satisfait) et on m’avait dit que les graines de lin donnée une odeur à la peau que les insectes n’aiment pas… mais ce dernier point est à approfondir!

  10. merci Ad 😀
    Les graines de lin auraient un effet similaire à l’ail ? Ce serait bien, ça ferait un combo : beaux crins + anti-insectes ^^

    • Les mouches plates.
      Pour apporter de l’eau au moulin, voici mon expérience d’apiculteur (amateur).
      L’huile de lin appliquée sur une ruche permet d’éloigner par son odeur le varroa (acarien parasite des abeilles). À l’origine elle est utilisée pour protéger le bois des intempéries, et des insectes rongeurs. La concurrence des résines synthétiques en fait reculer l’usage.
      Inoffensive pour la peau (l’huile de lin est même intégrée dans certains composants alimentaires, mélangée à d’autres huiles quand elle a subi une pression à froid), elle n’est pas dangereuse pour le cheval (ma jument Quidame ne s’en plaint pas, au contraire, puisqu’elle la débarrasse des mouches plates).
      C’est une matière grasse végétale (l’huile, pas ma jument) qui permet d’étouffer l’insecte lorsqu’il veut la goutter.
      Son usage est donc très utile pour lutter contre les mouches plates, aux endroits qu’elles vénèrent (entre-jambes, parties sexuelles mâles et femelles, tout endroit chaud).
      Contrairement aux autres produits commerciaux, son odeur est agréable, elle résiste dans la durée, et elle est bon marché.
      À déconseiller toutefois aux cavaliers hippophages…
      Vous pouvez la passer sur votre cheval avec la paume de la main. Il vous suffit d’avoir avec vous un simple chiffon pour vous essuyer si vous ne voulez pas transformer le reste du matériel en savonnette…

  11. Il y a deux frontaux anti-mouches bleu-blanc à gagner.

    Si vous souhaitez gagner un frontal anti-mouches bleu-blanc (une « burqavale », télescopage vous l’aurez compris de « burqa » et « cavale »), il vous faut reconstituer l’image (puzzle), accessible via l’onglet « Je peux pas j’ai poney / Divertissements/Puzzles/Puzzle concours ».

    Lorsque vous avez terminé le puzzle, prenez une copie d’écran montrant le temps que vous avez mis.

    Envoyez-la sur http://lapetitecavale.fr/contactsimple.html (onglet « Contacter le gestionnaire »).
    Si vous préférez utiliser votre service de messagerie (outlook, incredimail, etc.), vous pouvez passer par admin@lapetitecavale.fr.

    La copie d’écran peut se faire de la façon qui vous plaira : avec votre appareil photo, ou bien avec les touches clavier Imp Ecran, ou bien un petit logiciel, etc. Il suffit que ce soit un format photo (jpg, gif, png).

    Le concours est ouvert jusqu’au 24 août 2014 inclus. Les deux gagnant(e)s seront ceux qui auront le meilleur temps.

    Si vous souhaitez faire une pause sans perdre le puzzle en cours et le retrouver en l’état où il était, il suffit de cliquer sur « Pause » et d’éteindre l’ordinateur en mode « veille prolongée ».
    Le résultat du concours sera communiqué sur différents forums.

    Vous pouvez envoyer plusieurs copies d’écran, si vous le souhaitez, afin de ne retenir que votre meilleur score.

    Un lot de consolation est prévu pour la personne la plus méritante (le score le plus long).

    Cordialement à vous 🙂

  12. Sur ma dermiteuse je suis obligée parfois de lui mettre le bonnet, mais je préfère les asperger de vinaigre de cidre .. Depuis qu’un ami a eu sa ponette dévisagée car une guêpe avait réussi à se glisser dans le bonnet, ça m’a un peu refroidit 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *