Le matériel d’équitation Camargue – équipement du cheval

Cheval CamargueCheval Camargue, par Rainer Voegeli , Certains droits réservés

L’équitation Camargue est issue d’une tradition séculaire : le cheval Camargue, ce robuste petit cheval gris, est l’allié des Guardians depuis plus de 500 ans. Au fil des décennies s’est consolidé une équitation de travail spécifique à cette région, mais également un harnachement adapté à la monte Camargue. Découvrons dans cet article l’équipement traditionnel du cheval Camargue.

Le matériel du cheval Camargue

La selle Camargue

La selle des guardians possède d’un siège profond, très encadrant, avec un pommeau et un troussequin très haut. Cet encadrement permet aux manadiers et aux guardians de rester en selle malgré les changements de direction brusques nécessaires au travail du bétail. Le troussequin est prolongé de part et d’autres par des cales de cuisse. Le pommeau est fait pour accueillir une petite sacoche en forme de boudin sur l’avant. Elle permet alors au Guardian d’emporter quelques petits objets indispensables à son travail.

Aujourd’hui, on trouve des selles appelées demi-camargue, avec un pommeau et un troussequin un peu plus bas que ceux de la selle originale. Cela les rend bien plus pratique à utiliser pour notre équitation contemporaine.

L’arçon, en bois, est renforcé de plaques de fer.

Le siège et les dessous de la selle sont traditionnellement rembourrés de laine.

Ce reportage sur Cyril Cloux, artisan-sellier Camargue, montre notamment une selle Camargue ancienne en cours de restauration :

Une selle Camargue est équipée d’une croupière et d’une martingale.

Les étriers en fer forgé sont fermés par une grille. Cela permet d’éviter au cavalier de se coincer un pied dedans en cas de chute et de se faire traîner par le cheval.

On rajoute sur le pommeau un (voire plusieurs) porte-seden. Le porte-seden est une lanière de cuir à boucle permettant de tenir le flot de seden ; Le seden est une corde de crins de jument tissée à la main.

Le sanglage spécifique de la selle Camargue

Le sanglage Camargue est comparable au sanglage 3 points que l’on voit sur les selles Western, avec une sangle double dont les extrémités s’attachent sous les quartiers par des lanières souples appelées Courrejon.

Un surfaix (ou sur-sangle) vient compléter ce double-sanglage. Large de 4 centimètres d’épaisseur, le surfaix ceinture la selle au cheval en passant sur le siège.

Le tapis de selle ou Couverton

On appelle Couverton le tapis traditionnel camargue. Il s’agit d’un épais tapis de feutre, recouvert de tissu à damier. Il est souvent renforcé par du cuir, sur le tour, au niveau du passage de sangle et sur certains coins. Les renforts de cuir aux coins peuvent comporter le blason de la manade.

La bride Camargue

Le cheval Camargue est monté avec une bride en cuir souple, incluant une muserole. Le mors traditionnel est un mors ponté ou brisé en fer avec de longues branches et, donc, une action de releveur. Pour la petite anecdote, il n’existe qu’une seule taille de mors chez les Camargues. Les deux rênes se tiennent dans une main. Souvent ouvertes (comme en western), elles peuvent aussi parfois être reliées entre elles et terminées par une tresse qui sert de fouet.

Le licol en seden, le Cassane.

Le licol Camargue traditionnel est une forme simplifiée de notre classique licol plat. Ce licol simple peut se porter sous la bride. Il est fabriqué avec du seden et renforcé avec du cuir. En Camargue, on appelle ce licol le Cassane ou le Coussane.

Autrefois, on attachait les chevaux uniquement avec le seden.

Le caveçon, ou Cavessoun

En équitation Camargue, le caveçon est utilisé pour débourrer le cheval. Pendant les premières années de dressage du cheval, il est associé à la bride dans le travail monté. Les rênes du caveçon sont en seden.

 

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

3 commentaires

  1. Elles ont du succès les demi-camargues ^^ j’avoue que l’idée est pas mal. Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de tester une selle un peu plus encadrante qu’une selle anglaise, pile poil façon demi-camargue, et c’est d’un confort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *