Le guide de la bombe (et du casque)

La marque Samshield, reine du casque d'équitation customiséLa marque Samshield, reine du casque d'équitation customisé

La protection de la tête est l’un des tout premiers achats du cavalier. Ces dernières années, il est l’un des équipements équestres ayant le plus évolué. L’accent a été mis sur le confort, mais aussi sur le style. Il se décline aujourd’hui avec de multiples fonctionnalités pour limiter les sensations d’échauffement, améliorer l’aisance du cavalier, mais aussi pour lui offrir la possibilité de le coordonner avec le reste de sa tenue.

Bref, il s’agit d’un équipement indispensable tant pour notre sécurité que pour notre confort, et qu’il est important de bien choisir. Voici donc le guide complet de la bombe (et du casque) pour l’équitation.

Sécurité, élégance et tradition : la bombe en velours Belstar

Sécurité, élégance et tradition : la bombe en velours Belstar

Bombe ou casque ?

Ce qu’on appelle une bombe est cette protection recouverte de velours avec un petit ruban noir à l’arrière, et son intérieur en satin rouge. La bombe représente la tradition et l’élégance, et est souvent l’option préférée des cavaliers de dressage.

Pour l’équitation, on trouve de plus en plus de casques, qui se dotent de ventilations (ce qui la rend mieux adapté à la pratique de disciplines comme l’obstacle ou l’endurance) et de possibilités de personnalisation plus nombreuses.

Maintenant que cette épineuse question lexicale est résolue, notez que j’utilise dans cet article les deux termes de façon indifférenciée.

Pourquoi protéger sa tête en équitation ?

Parmi toutes les blessures que l’on risque en montant à cheval, le traumatisme cranien est le risque majeur, car il est responsable des lésions les plus graves. Il provoque des décès ou des séquelles à vie (source : Epidemiologie des traumatismes accidentels en équitation).

Le casque (ou la bombe) protège d’abord et avant tout contre ces traumatismes craniens. Pour ce faire, le matériau (souvent du polystyrène expansé) dont est constitué la bombe absorbe l’onde de choc par déformation ou rupture.

Les normes de protection de la tête en Europe

Tous les casques commercialisés en Europe doivent être confort à la norme en vigueur. Si vous voulez un peu de jargon, sachez qu’il s’agit de la norme CE EN1384.

Donc, disais-je, tous les casques et bombes sont conformes à cette norme. Même les moins chers. Aussi, choisir un casque peu onéreux n’a aucune incidence sur votre sécurité. Cela en aura, éventuellement mais pas nécessairement, sur votre confort et votre style.

Les éléments du casque

Le casque Equi-thème Aircool dispose d'une molette à l'arrière, ce qui permet l'ajustement à sa tête

Le casque Equi-thème Aircool dispose d’une molette à l’arrière, ce qui permet l’ajustement à sa tête

 

La taille du casque

Les casques à tour de tête réglable possèdent une molette qui permet d’en régler la largeur. Ils sont adaptés pour les enfants en croissance ou pour un groupe dont plusieurs membres pratiquent occasionnellement l’équitation.

Les cavaliers adultes choisissent la plupart du temps un casque à tour de tête unique. Lorsque le modèle et la forme sont bien adaptés à la tête de la personne qui l’utilise, le casque à tour de tête unique est plus stable et confortable que le casque à tour de tête réglable.

Le protège-nuque

Le protège-nuque, c’est ce petit boudin que l’on trouve de moins en moins souvent sur les casques ou les bombes. Il est souvent réputé protéger du coup du lapin, mais cette assertion est fausse. Il s’agit davantage d’une question de confort (si tant est que vous appréciez le protège-nuque).

La ventilation

Lorsque l’on a la tête dans un casque, on sue. Pour soulager un peu les cavaliers, certains casques disposent d’aérations. Dans une discipline où l’on garde le casque longtemps (complet, endurance, randonnée…) ou une activité un peu intense (saut, complet…), une bonne ventilation est un vrai plus.

La garniture

La bombe de mon enfance constituait seulement un matériau protecteur recouvert de velours. Pour plus de confort, on trouve désormais des casques dont l’intérieur est garni de mousses douces, plus agréables sur le crâne.

La doublure amovible

Je répète : dans un casque, on sue. Peu de gens envisagent d’utiliser pendant des semaines le même vêtement sans le laver. Il en va de même pour la partie de la bombe en contact avec notre cuir chevelu. Pour une utilisation régulièrement et plutôt intensive, il est difficile d’envisager de ne pas pouvoir nettoyer l’intérieur du casque. Heureusement, il existe des casques à doublure amovible, que vous pouvez nettoyer en machine.

La visière

Avec ou sans visière, c’est au choix. Les casques sans visières sont plus difficiles à trouver.

La personnalisation

Les articles d’équitation sont de plus en plus personnalisables. Les casques n’y coupent pas. Dans ce domaine, la Samshield fait fureur, mais d’autres marquent pointent aussi le bout de leur nez.

La marque Samshield, reine du casque d'équitation customisé

La marque Samshield, reine du casque d’équitation customisé

Prendre soin de son casque

Utiliser un sac à bombe présente deux gros avantages :

  1. Le casque risque moins de se rayer ou de s’abîmer de l’extérieur
  2. Vous aurez moins de chance de salir l’intérieur du casque (la bombe balancée dans le sac de pansage et que l’on met sur la tête après, beurk).

Le sac à bombe idéal est fabriqué dans un tissu qui protège la bombe des rayures et de la poussière. Si vous n’en possédez pas, un sac plastique convient tout à fait.

Si vous avez la chance d’avoir un casque à doublure amovible, nettoyez-la régulièrement en machine.

Changer de bombe

Quand changer de bombe ? N’attendez pas qu’elle soit fendue. Lors d’une chute, l’impact peut fragiliser le matériau protecteur sans que la conséquence ne soit visible à l’oeil nu. Déjà déformé, le matériau ne pourra plus aborber correctement les chocs suivants. Il est donc fortement recommandé de changer de bombe après une chute.

Crédit photo : Belstar, Equi-thème et Samshield

Cet article vous a plu ? Laissez-moi votre prénom et votre email pour recevoir tous les nouveaux articles.

Comme vous, je hais les spams : je ne céderai ou vendrai jamais votre adresse. Vous pouvez vous désinscrire n'importe quand.

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

7 commentaires

  1. Les aération sur les casques ne m’ont jamais servie à rien, vu la touffe de cheveux que j’ai… c’est triste :P.

  2. Pingback : 9 astuces & produits beauté du cavalier en été - Ekitado

    • Merci Colombe 🙂 c’est ce qui est préconisé par les fabricants de casques. Et c’est effectivement un peu onéreux, mais je peux comprendre qu’une chute sur la tête puisse endommager le casque et que le risque encouru en cas de casque défaillant vaille bien les 50€ ! Après, si tu as fait une chute et que tu n’es pas tombée sur la tête, je ne vois pas l’intérêt de changer le casque. Personnellement, je tombe plus fréquemment sur le dos ou le coccyx, avec parfois un choc très minime à la tête : je n’ai pas changé mon casque à chaque fois. A l’inverse, je connais une cavalière qui a perdu connaissance quelques minutes après une chute au cours de laquelle sa tête (casquée) a rencontré un gros caillou : les dommages du casques paraissaient très légers, mais il était bien entendu à jeter à la poubelle immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *