Où trouver des ouvrages d’équitation numérisés et gratuits ?

Raabe, Faverot de Kerbrech, Beudant, Rarey … Bien des livres de ces auteurs classiques ne sont plus édités, malgré un intérêt croissant du public pour l’équitation des anciens. Par chance, de nombreuses bibliothèques et entreprises ont entrepris de numériser leurs archives. Ils mettent à disposition en téléchargement gratuit les documents tombés dans le domaine public. Une aubaine pour les férus d’équitation, ceux qui souhaitent, par curiosité équestre ou historique, explorer et approfondir l’équitation par la lecture des textes anciens.

Voici les 3 sources où je me procure des livres d’équitation numérisés.

Gallica, la caverne d’Ali baba

Gallica est le projet de numérisation des collections de la Bibliothèque Nationale de France. Plus de 600 000 livres sont déjà numérisés. Le moteur de recherche permet de consulter et télécharger également des manuscrits, des cartes, des revues, des images, des enregistrements sonores, des partitions, et même des objets.

Mais Gallica centralise surtout en un seul moteur de recherche (sexy et bien pratique) les numérisations d’un max de bibliothèques françaises. Dans le cas qui nous intéresse, Gallica est le meilleur point d’entrée pour chercher les livres numérisés de l’Ecole Nationale d’Equitation, de l’Ecole de Cavalerie, et de l’Ecole vétérinaire d’Alfort.

  • Les ouvrages ne sont pas numérisés en noir et blanc et demandent un petit traitement pour pouvoir être imprimés.
  • Formats téléchargeables : .pdf, .txt. Il est également possible de télécharger la page en cours en .jpg.

Allez sur > http://gallica.bnf.fr/

 

Google play/books : des numérisations prêtes à l’impression

Google a entrepris son propre projet de numérisation, qui s’insère dans un projet plus global de produits numériques : Google Play. La section Book de Google Play propose bien entendu des ouvrages numériques payants, mais pas seulement. On y trouve une belle quantité d’ouvrages d’équitation tombés dans le domaine public.

  • Les ouvrages numérisés par Google books sont en noir sur fond bien blanc. On peut les imprimer tels quels. Donc, à privilégier pour ceux qui préfèrent lire sur papier.
  • Formats téléchargeables : epub et .pdf
  • Il arrive que les livres soient consultables sans être téléchargeables, même lorsqu’ils sont dans le domaine public.

Aller sur > https://play.google.com/books

 

Archive.org, du format en veux-tu en voilà

Archive.org est le portail d’une association visant à mettre à disposition toutes sortes de contenus numériques gratuits. On y trouve des livres, de la musique, des films, des logiciels, etc.

Archive.org n’est certes pas le plus fourni, mais on y récolte parfois des ouvrages qui sont introuvables ailleurs. Par exemple, c’est le seul des trois, actuellement, qui propose le « mémoire sur les chevaux de l’Amérique du Nord » de notre (pourtant national) Faverot de Kerbrech.

  • Les .pdf nécessitent un traitement pour être imprimables.
  • Archive.org propose un panel d’options de téléchargement impressionnant. Outre les classiques txt, pdf et epub, il est aussi possible de télécharger en daisy, kindle, microfilm scandata xml, scan factors, abbyy gz !

Aller sur > https://archive.org/

 

Pour aller plus loin

Les livres tombent dans le domaine public 70 ans après le mort de leur auteur. Certains ouvrages merveilleux ne sont donc pas encore tombés dans le domaine public… mais ne sont plus édités pour autant. C’est le cas par exemple du fabulotastique (oui, j’adore ce bouquin) « Cheval d’amateur », d’Etienne Beudant. Pour ceux qui ne peuvent pas attendre, la Bibliothèque Nationale de France propose un service de photocopie ou numérisation des ouvrages présents dans son catalogue. Le service n’est pas gratuit, et le prix varie en fonction du format souhaité ou du nombre de pages de l’ouvrage. Il est possible de ne commander qu’une sélection de pages. Certains ouvrages fragiles ne sont pas proposés à la numérisation (je crois qu’on peut accéder à cette manne lorsqu’on est introduit dans les hautes sphères de la recherche).

Cet article vous a plu ? Laissez-moi votre prénom et votre email pour recevoir tous les nouveaux articles.

Comme vous, je hais les spams : je ne céderai ou vendrai jamais votre adresse. Vous pouvez vous désinscrire n'importe quand.

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

11 commentaires

    • Merci pour ton enthousiasme Moulinetteee 😀

    • J’ai partagé à mes copines qui sont aussi mordues de lectures que moi, en plus il y a pleins de thèmes différents c’est vraiment super ! Pour l’instant j’ai regardé que Gallica, je vais y passer mes soirées je sens ! 😀

    • Waaaa, partage moi tes potes, qu’on papote toutes ensembles, moi je connais pas assez de mordues de bouquins d’équitation, je suis toute seule dans mon coin !

    • Ravie que ça te plaise ^^ bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *