{Mon top 3} Paillette et Margaux

Paillette et MargauxPaillette et Margaux

Si j’ai choisi de me focaliser, pour Ekitado, sur les équipements de l’équitation, c’est à cause de ma fascination pour les objets.
Les objets parlent de ce que nous sommes. Ils nous racontent des histoires, ils racontent notre propre histoire. Pour illustrer cette conviction profonde, voici une nouvelle rubrique dans laquelle des cavaliers présenteront trois équipements indispensables de leur équitation.

Ceux qui ont rencontré Paillette et Margaux ne peuvent rester indifférent. Ni aux tâches rousses de la première, ni à la fraîche spontanéité de la seconde. J’ai la chance de les avoir côtoyées dans l’une des pensions de ma petite jument, et je les suis désormais via leur page Facebook Paillette et Margaux.

Margaux a accepté d’inaugurer la nouvelle rubrique d’Ekitado : mon top 3. Je lui laisse la parole pour qu’elle nous présente les trois équipements indispensables de son équitation à elle.

* * *
Place à Margaux.

Mon licol éthologique

Paillette et Margaux

Paillette et Margaux

Mon premier équipement indispensable est mon licol ethologique. Tout d’abord, pourquoi éthologique, me direz vous ? Car cela permet un travail plus léger et précis avec l’équidé et qu’avant d’avoir Paillette, je travaillais dans une structure où l’on ne travaillait que comme cela. Une méthode qui me plaît car elle est basée sur le respect, si elle est bien utilisée. De plus, mon licol a un côté sentimental puisque j’ai mis du temps a le trouver ! Je le voulais de bonne qualité et absolument de cette couleur. Pourquoi vert pomme ? Car c’est une couleur que j’apprécie pour son côté à la fois frais/flash et original. Je voulais quelque chose qui ressemble à Paillette. Le côté frais pour « sa joie de vivre » de nouveau heureuse, le côté flash & original pour faire un clin d’oeil au fait que je l’ai choisi non seulement pour son côté un peu « sauvage » mais aussi pour sa robe peu commune ! Ses tâches ne sont pas passe partout et font tout son charme. Pour le côté utilisation mon licol est LE seul et unique équipement dont j’ai besoin – je le laisse d’ailleurs dans le coffre de ma voiture. Il n’y a pas une séance où je ne l’utilise pas !

Ma voix

Mon deuxième équipement indispensable, bien qu’il n’en soit pas vraiment un à proprement parlé, est ma voix. En effet, que ce soit à pied ou à cheval, au repos/balade/soins ou travail, il n’y a pas un moment où je ne parle pas à Paillette. Le ton de ma voix joue sur son comportement, renforce mes gestes et précises mes demandes. De plus, par la suite cela me permet de me délester au fur et à mesure de tout matériel. Moi, cela me fait du bien, et je suis sûre que Paillette au fond d’elle se sent aussi rassurée par ma voix, même si c’est pour la réprimander. Un peu comme un enfant, elle a besoin de limites, qu’on la fache mais aussi qu’on la félicite et lui dise quand c’est bien, quand elle a compris. Donc pour moi bien que cet « équipement » ne soit pas matériel et visible il est INDISPENSABLE pour créer un lien avec notre équidé.

Mon sac de pansage

Alors mon troisième équipement indispensable est mon sac de pansage ! Il comporte mes différentes brosses, mon éponge, mon cure-pied, mon peigne, mon démêlant (oui oui, ma ponette a du démêlant ! une vraie fille, ahah) enfin un ensemble qui me permet d’offrir un pansage complet de Paillette. Pourquoi indispensable ? Tout le monde possède cet équipement, me direz-vous? Alors, oui en effet, je pense que tout le monde a plus ou moins un sac ou une mallette de pansage. Mais combien sommes-nous à réellement l’utiliser?
Personnellement je trouve cela impératif de prendre soin de son cheval AVANT et APRES le travail. Tout d’abord car au niveau du moral, cela lui fait du bien, mais aussi car il n’y a pas qu’un coté travail comme d’un chose à un objet mais bien une relation entre un cavalier et son cheval. Cette relation passe aussi donc par le respect et l’entretien. Par exemple, on ne peut pas reprocher à un cheval de pas vouloir sauter s’il a un caillou coincé sous son sabot ! Donc, après réflexion, je choisis de mettre mon sac de pansage parmi mes trois indispensables ! Et entre nous, si vous ne trouvez pas 5-10 minutes de votre temps pour son bien-être pourquoi, votre monture, elle, vous ferait plaisir pendant 1h ?
* * *

Une famille qui s’agrandit ?

Pour la petite histoire, Paillette a évité l’abattoir grâce à Margaux voilà bientôt deux ans. Margaux, très impliquée dans la protection des animaux, ne compte pas en rester là. Découvrez et soutenez son prochain projet sur la page « Unick : une nouvelle vie« .

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

4 commentaires

  1. Sympa ta rubrique !

    Et une bien belle histoire pour ces deux là :).
    Je n’aurais jamais pensé à la voix pour « équipement », et pourtant… ! Et moi je je dis, vive le vert pomme ! 😛

  2. La voix, le langage corporel… C’est vrai qu’on a tendance à oublier que c’est ce qui prime ! Mais la voix en particulier est intéressante. Ce n’est pas du tout enseigné en équitation et j’ai déjà lu que c’était « très difficile à maîtriser » pourtant, la quasi totalité des propriétaires que je connais l’utilisent avec discernement et ont développé des codes de façon très naturelle avec leur cheval…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *