A la recherche de l’équitation, Michel Henriquet

A la recherche de l'équitation, par Michel Henriquet

En tant qu’amatrice passionnée, je lis un maximum toutes sortes d’ouvrages, essais compris. En voici un qui a retenu mon attention. « A la recherche de l’équitation » est un petit livre rédigé par Michel Henriquet. Il se présente comme un « essai en forme de confrontation entre écoles, suivi par un journal de dressage » (description trouvé sur le site du couple Henriquet.

La Haute Ecole n’est pas un domaine réservé aux vieux rhumatisants

« La Haute Ecole n’est pas une domaine réservé aux vieux rhumatisants », voilà comment débute la description du livre. Comment ne pas tiquer, alors qu’en 2014 monsieur Henriquet aura 90 ans ? Mais cet ouvrage a tout d’abord été édité en 1968. A l’époque où d’autres lançaient des pavés et s’indignaient, Michel Henriquet, la petite quarantaine, réfléchissait sur l’art équestre et dressait ses chevaux tout en correspondant avec Maître Oliveira.

A la recherche de l'équitation, par Michel Henriquet

A la recherche de l’équitation, par Michel Henriquet

A la recherche de l’équitation

La première partie du livre, qui donne son titre à l’ouvrage, s’intitule donc « A la recherche de l’équitation ». Elle consiste en une synthèse de l’histoire de l’art équestre, des courants de pensées qui se sont succédées à travers les âges, le tout interprété et commenté par Henriquet.

Journal de dressage

Le journal de dressage du jeune étalon lusitanien Lagarto consistue la seconde partie. Le lecteur suit le travail de ce cheval par Henriquet durant 3 ans, du débourrage aux prémices de la Haute Ecole. Les réflexions de Henriquet, sa correspondance avec Oliveira et les visites du maître.

Pour les « étudiants à vie »

Michel Henriquet se dit « Etudiant à vie » des maîtres classiques. Je ne connais pas (encore) ses autres ouvrages (l’auteur est prolifique !), mais je trouve que ce petit livre démontre bien cette caractéristique : on suit le fil de la pensée d’Henriquet lorsqu’il confronte les écoles dans la première partie, mais surtout au cours du dressage du jeune ibérique dans la seconde partie.

Ce livre transmet l’envie de suivre la même voie que l’auteur et son maître.

Où se procurer ce livre ?

A l’heure actuelle « A la recherche de l’équitation » est indisponible sur Amazon, et Cavalivres a récemment fermé ses portes. La librairie équestre en ligne Cheval Soleil est heureusement encore en service : n’hésitez pas à y faire un tour !

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

6 commentaires

  1. Je n’ai encore jamais lu d’ouvrage de Michel Henriquet, seulement de son ancien maître Nuno Oliveira (dont je souligne au passage la qualité d’écriture et d’expression extraordinaire en français, alors que ce n’était pas sa langue maternelle). Par manque de temps, et puis, comme tu le dis, l’auteur est prolifique, si bien qu’il est dificile de savoir par quel livre commencer…Mais peut-être que ce sera bientôt chose faite =).

    En tout cas, je me souviens de ses « billets » tous les mois dans Cheval Magazine sur le dressage, j’aimais beaucoup, même si parfois le style était un peu trop sophistiqué pour être accessible au cavalier lambda.

    • Voui, tous ces maîtres qui écrivent semblent être de fins lettrés ! Je crois que c’est impossible de savoir par quel livre commencer ^^ faut se laisser tenter, au petit bonheur la chance 🙂

  2. Je n’ai jamais lu un seul livre de ce genre, tout simplement parce que je n’ai pas le niveau, que je ne pratique pas à ce niveau, et que je m’intéresse à des choses plus accessibles.

    Mais ça fait un moment que lire ce genre d’ouvrages me titille, ayant toujours envie d’en apprendre plus, ou bien ne serait-ce qu’être « au courant » de tout ça (je ne sais même pas comment le définir, c’est dire si je suis calée :P). Bref, j’ai soif de savoir quoi, et ton article m’a bien donné envie de me plonger dans cet univers qui est décrit là :).

    • Ah, moi je dis, faut se laisser tenter ! La première fois que j’ai lu un bouquin de ce type (c’était « La méthode d’équitation » de François Baucher), je n’ai RIEN compris. Pas un traître mot. Mais j’ai persévéré :p

      Cela dit, puisqu’on discutait juste avant avec Alexia des styles sophistiqués et des difficultés à choisir le « premier », je dois dire que « A la recherche de l’équitation » est assez facile à lire, pas trop épais, et pas trop cher, donc plutôt un bon choix pour démarrer, je pense…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *