Le reflockage, qu’est-ce que c’est ?

En saddle fitting, on parle de reflockage ou rembourrage d’une selle. En commentaire de l’article « A quelle fréquence doit-on faire reflocker sa selle ?« , Julia m’a posé ze question : mais en fait, c’est quoi le reflockage ?
Voilà donc un article plus détaillé sur le sujet, étayé par les commentaires de l’expert : maître saddle fitter André Bubear.

Le reflockage, une définition

La définition donnée par Andre Bubear est :

Reflocker, ou encore ajouter de la laine, est exactement cela : ajuster les panneaux en laine d’une selle.

Le reflockage est l’une techniques qui permettent d’ajuster/adapter une selle au dos du cheval et au cavalier.

reflockage-selle-andre-bubearQuel type de selle peut-on reflocker ?

Cela mérite qu’on revienne à ce que sont des panneaux et ce qu’on met dedans.

Les panneaux, ce sont ces matelassures situées sous la selle et en contact avec le dos du cheval. Pour faire court, ces panneaux sont rembourrés avec de la laine, avec de la mousse ou avec de l’air (le système Cair que l’on trouve notamment dans les Wintec).

Pour approfondir le sujet, mieux comprendre l’anatomie d’une selle et notamment ce que sont les panneaux, je vous renvoie à l’excellent saddlefitting.fr, qui a pondu notamment « Les panneaux : ce qu’on met dedans » (et ensuite, si vous ne connaissiez pas ce site, lisez tout le reste. Si, si.).

Je laisse à nouveau la parole à Andre Bubear :

Toutes les selles à panneaux de laine nécessitent d’être vérifiées et ajustées, en fonction de la fréquence à laquelle elles sont utilisées, et des changements d’état de votre cheval. Dans tous les cas, la selle doit être d’abord vue SUR le cheval pour vérifier qu’elle lui est adaptée.

En bref : seules les selles à panneaux de laine peuvent être reflockées. Et elles doivent l’être régulièrement.

Que se passe-t-il si la selle n’est pas reflocké régulièrement ?

La laine est pratique car elle se fait au dos du cheval, et se laisse travailler, et se change facilement. C’est probablement le meilleur matériau pour avoir une selle correctement fittée sur la durée, à condition qu’elle soit entretenue régulièrment pour rester au top.

Sans rembourrage/reflockage régulier, la laine se tasse, s’aplatit et toutes sortes de problèmes peuvent apparaître : pour le cavalier, sensation d’être assis sur une selle en bois avec toutes les douleurs que cela engendre ; pour le cheval, douleurs de dos, de jambes, muscles contractés, et même éventuellement boiterie.

Une selle aux panneaux de laine doit donc être reflockée régulièrement, en fonction de la fréquence à laquelle elle est utilisée.

Comment savoir qu’il est temps de reflocker sa selle ?

Ajout de laine sur ma Thorowgood par André Bubear

Ajout de laine sur ma Thorowgood par André Bubear

Si votre selle est suivie par un saddle fitter, celui-ci saura vous dire à quel moment un reflockage est bienvenu.

Si vous êtes amenés à juger une selle indépendamment d’un cheval, ces quelques indications générales peuvent vous signaler qu’elle a besoin d’une intervention au niveau des panneaux :

  • Si les panneaux sont durs comme du bois
  • Si vous remarquez que les panneaux se sont tassés
  • Ou bien au contraire s’ils sont grumeleux et que vous sentez des petites bosses en passant votre main dessus
  • Si les deux panneaux sont asymétriques, qu’ils n’ont pas la même forme

Tous les selliers savent-ils travailler la laine ?

Le mot d’Andre :

Au Royaume Uni, tous les selliers / saddle fitters savent reflocker des selles et travailler la laine. Presque partout en Europe, à part en France, 80% des selles (des synthétiques aux cuirs haut de gamme) ont des panneaux de laine. En France, la majorité des selles sont en mousse ou autre. Par conséquent, je doute que les selliers sachent travailler la laine correctement.

Eugénie tient un discours tout à fait similaire sur saddlefitting.fr : en France, on n’est pas au point sur le travail de la laine. Et Annette Rancurel a précisé à mon amie Clara (Shaheen.fr) que c’était un travail de spécialiste et que ce n’était pas évident du tout de répartir la laine de façon symétrique et sans faire de bosses.

En conclusion, il est difficile de trouver un spécialiste en France ; l’idéal étant de dénicher quelqu’un qui a été formé au Royaume-Uni ou ailleurs (en 2014, en tout cas, mais on espère que ça va changer très vite) ; et ne faites pas reflocker une selle sans l’avoir montré sur le dos d’un cheval 🙂

Combien ça coûte ?

Les coûts varient… Précision pas très utile, j’en conviens. A titre indicatif, lorsqu’Andre Bubear a reflocké ma selle, il l’a fait sur place pour 10€. Ce n’était pas une opération énorme, il s’agissait seulement d’ajouter de la laine sur le devant des panneaux. Je suppose que pour changer toute la laine d’une selle, les prix grimpent un peu. Et il fallait également ajouter le coût de la consultation (ou du fitting) soit 55€, ainsi que celui du déplacement (lequel varie, bien entendu). Je rajoute que lorsqu’Andre vend une selle, le premier fitting est gratuit – tous les saddle fitters offrent le premier fitting au Royaume Uni.

Cet article vous a plu ? Laissez-moi votre prénom et votre email pour recevoir tous les nouveaux articles.

Comme vous, je hais les spams : je ne céderai ou vendrai jamais votre adresse. Vous pouvez vous désinscrire n'importe quand.

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

9 commentaires

  1. Décidément j’en apprend tous les jours sur ton blog ! Je possède une selle d’obstacle ultra légère synthétique et j’ai pas la moindre idée de comment c’est foutu dedans… Mais dans le détail, c’est indiqué « coussins rembourrés laine synthétique », donc j’imagine qu’elle aussi aurait droit au « reflokage » ??

    • oui, en effet, Andre nous répond que la laine synthétique se reflocke également. Je vais mettre l’article à jour à ce sujet ^^

  2. Ton article tombe super bien, je pensais justement à ça ! Il ne me reste plus qu’à voir si ma selle en a besoin, et surtout si quelqu’un de qualifié peut s’en occuper 😛 .

    • Yeah 😀 Commence à y avoir une belle liste de saddle fitters dans le recensement, doit bien y en avoir un qui intervient dans ton coin…

  3. c’est sur ce thème où l’on se rend bien compte des différences France – Angleterre… on a une longueur de retard!
    bon week-end!

    • On va la rattraper, cette longueur !! Petit à petit 🙂

  4. Connaissais pas ce terme 😉 très intéressant merci, pour le moment j’ai pas ce problème avec ma selle, mais si jamais !!

    Ps : je t’ai répondu sur mes commentaires au sujet du Tao 😉

  5. Pingback : Equisite » Revue de presse #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *