{Test} Le pad « All-in-one Numnah » Prolite

Prolite All-in-One NumnahProlite All-in-One Numnah

Voilà environ six mois que j’utilise le pad Prolite, nommé « All-in-one Numnah ». Il est de temps pour moi de vous présenter un compte-rendu : pourquoi je l’utilise ? est-il pratique ? facile à entretenir ? comment s’adapte-t-il sous ma Thorowgood ? quels bénéfices présente-t-il en terme de saddle fitting ?

Suite de nos aventures en saddle fitting ou comment j’en suis venue à acquérir le pad Prolite

L’année dernière, je vous décrivais la visite d’Andre Bubear, qui est venu ausculter ma selle Thorowgood et son adaptation à ma Tartine. L’article vous donnera davantage de détails, mais le résultat fut un reflockage de la selle pour la rééquilibrer.

Puis, il y a quelques mois, deux petites traces blanches apparaissaient sur le dos de ma chère jument. J’ai alerté Andre, qui est revenu pour étudier la question. Le verdict a été établi rapidement : à gauche, le contre-sanglon n°3 saillait légèrement sous la selle et occasionnait une vilaine petite pression sur le dos de ma monture. A droite, c’était le contre-sanglon n°2…

Prolite All-in-One Numnah

Prolite All-in-One Numnah

Andre préconise d’utiliser un tapis épais type feutre, laine, ou mousse pour absorber la pression. Il a deux tapis à me proposer dans l’immédiat : un tapis LeMieux, et un pad Prolite. Le tapis LeMieux me plait mais la seule couleur dont il dispose (blanc) ne convient pas à ma monte « nature » – je le salirais trop vite ! J’opte donc pour le pad Prolite, noir en forme de selle.

Le « All-in-one » Prolite

Les promesses du produit

Prolite positionne sa gamme de produits comme une assurance protection pour le cheval, qui atténue les pressions sur son dos et booste les performances.

Un produit Prolite absorbe l’impact des coups ou des mouvements du cavalier. Il disperse les points de pression sur une zone plus large. Enfin, il absorbe les mouvements latéraux en restant stable contre la peau.

Prolite + Thorowgood : une association gagnante

Il faut également savoir que Prolite est une marque de Thorowgood. Et en effet, les deux produits – selle et tapis – sont parfaits l’un pour l’autre, la selle recouvrant le pad avec justesse.

Prolite et Thorowgood

Comme vous pouvez le voir, les contours du Prolite épousent parfaitement les bords de la selle Thorowgood. Vous voyez également les tâches de sueur dont je vais parler dans la partie « Entretien et nettoyage ».

Respirabilité et séchage

Sa forme rend impossible l’utilisation de sacoches (on ne veut pas de sacoches à même le poil du cheval). Le Prolite n’a donc pas subit les journées de rando de cet été. Je peux en revanche parler avec aisance de sa respirabilité et de son séchage après les balades de 2 à 3h aux trois allures.

Tartine sue beaucoup en dessous du tapis, et en particulier sous la partie en mousse. Je ne peux le comparer à rien car je n’avais jamais utilisé de tapis aussi épais ni d’amortisseur. D’après Andre, il s’agit cependant d’une mousse avec une très bonne respirabilité.

Le tapis lui-même se mouille peu et sèche bien. En général, après une bonne promenade, il est humide en dessous et je le range sur la selle, partie humide au-dessus. Le lendemain, il est toujours sec.

Entretien et nettoyage

Au quotidien

Le dessous du tapis est dans une matière un peu douce à laquelle les poils s’attachent volontiers. Idéalement, il faut les retirer avec une brosse après chaque séance. En pratique, je le fais souvent avant la séance suivante, et parfois je laisse les poils s’amonceler. La difficulté est de trouver la brosse et la technique qui vont permettre de retirer ces fameux poils sans pourrir le tissu. Après avoir testé à peu près toutes les brosses de ma boîte de pansage, j’ai opté pour l’étrille en caoutchouc C.S.O. dont les dents souples n’abîment pas le tissu. Les mouvements circulaires, comme lorsque l’on étrille le dos de son cheval, permettent de retirer les poils de façon efficace.

La question du lavage

Après quelques semaines d’utilisation, le tapis a commencé à se couvrir de grosses tâches blanches : sueur, sel… Il était temps de le nettoyer.

Andre Bubear m’avait recommandé d’éviter la machine et de le nettoyer à la main. J’ai profité d’une journée de canicule pour l’imbiber d’eau à l’aide d’une grosse éponge (j’aurais pu aussi bien le tremper dans un seau ou le passer au jet). J’ai ensuite frotté avec un peu de savon de Marseille (pas trop, selon les conseils d’Andre). Je l’ai laissé sécher à l’air libre et le tour était joué.

La nécessité du nettoyage à la main reste un point négatif, d’autant plus que ces tâches blanches de sueur apparaissent fréquemment. Et puis, séchera-t-il aussi vite en hiver ?

Et côté fitting, est-ce que ça a résolu mon problème ?

J’avais entendu dire que des tâches blanches sur le dos du cheval étaient irréversibles. Quelques semaines après utilisation du tapis Prolite, les tâches avaient pourtant disparues. Est-ce parce qu’elles étaient récentes ? En tout cas, ce résultat me permet de considérer que le tapis a résolu notre problème de fitting. Car mes sensations en selle n’ont pas changés : elles ne sont ni meilleures ni pires qu’avant, si ce n’est, bien sûr, les progrès continus que l’on réalise en dressage 😉

Partager cet article →Share on Google+Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

10 commentaires

  1. C’est super que tu ais si facilement pu régler le problème 😀
    Sinon, même si les tâches blanches de ta jument ont disparues, si jamais ça revenait, ici ou ailleurs (après une cicatrice par exemple), il parait que frotter pendant plusieurs jours du charbon de bois sur la tâche permet d’aider à retrouver des poils de couleur.

    • Pas si facilement apparemment… Voilà que de nouvelles tâches sont apparues – pas au même endroit. Je ne m’en sortirais jamais ^^ » mais je vais pouvoir tester ton astuce. Plus qu’à trouver du charbon de bois.

  2. Ahhhh les problèmes de selle !
    J’ai déjà eu l’occasion de tester un tapis Lemieux. Je ne connaissais pas du tout cette marque et franchement, je l’ai trouvé vraiment sympa !
    Sinon, pour ta Tartine as-tu déjà testé les tapis Philipp Archer que l’on trouve notamment en endurance ? Ils sont vraiment (mais vraiment) top ! Cher à l’achat mais même après des lavages à froid à répétition, ils ne bougent pas d’un poil et en plus, le mouton ne se tasse pas !

    Bisous et une caresse à Tartine <3

    • Je ne connais pas du tout Philipp Archer mais tu m’intéresses ! J’ai eu l’occasion de tester un Cool Back qui avait deux ans et il ne faisait pas rêver, avec sa mousse toute tassée… Merci pour cette découverte, je vais investiguer ^^ Caresse à Moumou !!

    • Oui, mais ce n’est pas hélas pas encore la formule parfaite… Je ne baisse pas les bras, je trouverai l’équipement parfait !!!

  3. Charlotte

    Ces selles ont l’air cools, tu crois qu’on peut en commander en ligne ? Je suis inscrite depuis plusieurs années dans un centre équestre à Lille (https://www.facebook.com/horsejump59?fref=ts) et je crois que je vais leur conseiller direct ces selles qui ont l’air ultra confortables tant pour le cheval que le cavalier 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *